Chronique de "Ska me crazy" - The Tokyo Ska Paradise Orchestra

Publié le par Chtif

Alors c'est donc ça, maintenant, le ska ? Des cuivres qui s'égosillent, une musique balourde de festival et des troupeaux de jeunes en bobs et tee-shirts-vache qui mugissent des "légalisatioooon !!!" au milieu d'un pré bouseux ? Sans aller jusqu'à réclamer le retour des Pork Pie Hats (ces fameux chapeaux de cuir) et des chaussettes blanches sous costume moiré, on est tout de même en droit de regretter la classe des Specials ou Madness.

C'est donc avec un plaisir non feint que l'on se penchera sur le Tokyo Ska Paradise Orchestra, dont nous parvient aujourd'hui cette compilation, leur première sortie européenne. Ils sont dix, ont des noms aussi rock'n'roll que Kitahara Masahiko (trombone) ou Hiyamuta Tatsuyuki (sax alto), et parsèment depuis 1985 un groove absolument infernal. Festif mais élégant. Leur technique époustouflante, leur maîtrise scénique et leurs costumes argentés, violets ou encore pailletés, leur ont même valu le privilège d'ouvrir pour les jamaïcains de Skatalites, fondateurs officiels du ska.

La force de ces drôles de nippons (qui se font appeler Skapara dans leur pays d'origine) réside dans leur aptitude à évoluer d'album en album (dix originaux à leur actif), à ne pas se cantonner dans une formule juke-box bien calibrée. Au contraire, "Ska me crazy" déroule sous nos pieds un dance-floor pavé de tous les styles connexes au ska : reggae, rock et dub y côtoient le jazz et la soul originels.

La mixture bouillonne de tous côtés, et déborde en flots de basse ronflante. Les cuivres sont omniprésents, mais brouillent les pistes tels de malicieux caméléons: tour à tour, ils plombent une canicule brésilienne sur "Call from Rio", remuent du cul sur un zouk tropical ("The natty parade"), ou s'embarquent dans un charleston délicieusement rétro sur "(We know it's) all or nothing".












La panoplie ska française...
et sa consoeur nippone :




Mais à côté de ces titres qu'on les sait capables de faire, ce sont ces bizarreries venues d'ailleurs qui font la différence. Cette voix qui éructe sur "5 days of TEQUILA" (comment ça, Tarantino ne l'a pas encore repris sur une BO ?!), cet orgue qui tutoie l'électronique de "Movin' dub [on the whole red satellites]", ou cet inquiétant pont de basse orageuse sur "Skull collector". Quelques graines de folie inattendues, quelques gestes irresponsables au beau milieu d'un bal que l'on aurait pu imaginer convenu.

Décidément, il faudra un jour se pencher sur ce petit îlot du Pacifique et tenter de comprendre comment il a pu enfanter autant de déjantés... Qui d'autre que des japonais pourraient exécuter avec le plus grand sérieux du monde une bluette d?ascenseur aussi obsolète que "Lover's walk" (évoquant la musique des "Vacances de monsieur Hulot", d'Alain Romans) ? On en compte combien des groupes qui exhortent la foule à une séance de "Jump !"? sur un air de melodion ("Ska me crazy" enregistré aux Eurockéennes de Belfort) ?

Le live étant d'ailleurs leur domaine de prédilection, on conseillera à l'auditeur de se ruer sur les deux vidéos concert, histoire de mesurer l'étendue du foutoir que ces japonais peuvent imposer. Des garçons pourtant si bien habillés...

Morceaux qui Tuent
   5 days of TEQUILA
   Skull collector

En bonus : "5 days of tequila" en écoute dans la Radio
et la vidéo de "Tongues of fire" (notez les costumes sponsorisés par le fond d'écran du Chtif)



via Sefronia (c)

Publié dans Chroniques disques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chtif 07/12/2006 20:23

Melissa -> c'est fait, j'attend sa réponse.SysT -> oui, réconciliation, c'est bien le mot, parce qu'en général, peut plus saquer ça, le ska ! sinon, j'ai un album des Rockets, mais jamais fait gaffe à leur look... c'est sur une de leur vidéo ?

systool 07/12/2006 10:09

De quoi se réconcilier avec le ska... leurs costumes décalés me font un peu penser aux ROCKETS FROM THE CRYPTSysT

Melissa 06/12/2006 23:34

Et si tu en touchait un mot à Quentin? *lol*

Chtif 06/12/2006 22:06

content si ça te plaît, eeguab !

eeguab 06/12/2006 20:37

Dis donc Chtif ça balance rudement ton truc,là:Tokyo Ska machin...