I fought the law - Bobby Fuller Four

Publié le par Chtif

Aujourd'hui, j'ai vu le petit père Guic.

Et comme à chaque fois que je le rencontre, je culpabilise de ne pas mettre à jour ce site.
Saligot, va.

Je profite de l'occase pour remédier en vitesse à cette trahison, avec une petite vidéo découverte aujourd'hui même, le genre de clip-miracle que l'on n'ose plus espérer retrouver : "I fought the law", tout le monde connait vu que tout le monde l'a jouée. Les Stray Cats, Springsteen, les Clash, bien sûr qui en livrèrent la version la plus connue, et plein d'autres apprentis rebelles prêts à narguer les lacrymos (Dead Kennedys, Social Distorsion, la Mano aux grandes heures...).
Même Claude François s'y est collé ("J'ai joué et j'ai perdu" dans une version étonnamment grésillante sur les guitares, mais aux paroles vidées de toute aspiration délinquante pour les besoins du grand public).

La liste n'est pas exhaustive - prière de se reporter à celle de Wikipedia pour les plus obscurs, je ne vais tout de même pas vous la recopier pour faire croire que je les connais toutes. Mais de toutes les reprises qui ont été tirées de ce morceau des Crickets (1959), c'est sans conteste l'interprétation du Bobby Fuller Four en 1965 qui remporte la palme.

Les six-coups de caisse claire au moment de dégainer, la voix qui se casse sur "wooh she's the best girl that I have ever had" (j'ai d'ailleurs longtemps cru que Bobby était noir), tout y est. Il ne manquait plus que la vision scopitone avec les applaudissements d'époque pour mettre la touche finale le tableau. Tant d'innocence pour une chanson devenue aujourd'hui un vrai manifeste, ça coupe le souffle.



Cerise sur le gâteau, on trouve une deuxième version du quatuor agrémentée d'excitantes petites hors-la-loi qui jouent du Smith&Wesson. Ah ça avait une autre gueule tout de même.




Les geeks musicaux ne manqueront pas de s'ébahir sur le fait que Bobby Fuller fut retrouvé mort dans sa caisse dans des conditions carrément douteuses, quelques semaines seulement après la sortie du morceau. Contusionné et couvert d'essence, la police conclut... à un suicide. De quoi alimenter bien des paranos, donc.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chtif 09/10/2008 21:26

ça c'est petit, Guic'.Je te rappelle que celui-là, je lte l'ai montré à but pédagogique, uniquement.

Guic' the old 09/10/2008 20:55

Bon ben si c'est comme ça je passe chez toi demain soir ;-)(Tiens, t'as pas mis l'autre clip? Celmui avec des épées et du métal derrière...)

The Civil Servant 09/10/2008 01:22

Oui, une vieille interview de Clash qui en parlait et confirmation de cette histoire de prostituée dans le dico du rock de M. Assayas. Bon maintenant tu sais ce qu'on dit sur les légendes (si elles sont plus belles que la réalité, alors on imprime la légende).A+

Chtif 08/10/2008 15:49

content que ça vous plaise, les guys.merci, TCS pour les précisions, je n'avais jamais trouvé d'explication aussi poussée.Te rappelles-tu d'où ça vient ?

The Civil Servant 08/10/2008 14:10

Good to have you back Ch'tifSelon la petite histoire Fuller serait mort pour avoir acheté du LSD à une prostituée. Son mac, presuadé qu'il voulait lui tirer la dite fille, lui aurait taillé les oreilles en pointe un peu trop fort. En tout cas la thèse du suicide n'a jamais tenu la route.